BIOGRAPHIE 2017-08-27T12:01:51+00:00

Patrick CHALAND
Sculpteur à Marseille

Biographie, carburant

Ma formation : une autre voie qu’une école d’art : la chirurgie. Et une pratique continue du dessin et du modelage.
Le verre m’attire, en particulier le verre massif, moulé puis travaillé à froid : la pâte de verre. Les œuvres de Gallé, Lalique, Décorchemont, Daum, Marinot, puis celles des contemporains: les frères Leperlier, Yan Zoritchak, Colin Reid, Matei Negreanu, …me fascinent.

Apprentissage

En 2008, rencontre avec le CIRVA puis avec Olivier Fonderflick, verrier de talent spécialisé dans la pâte de verre. J’apprends avec lui la fonderie de verre à la cire perdue et réalise mes premières pièces. Le verre fondu en masse est la matière qui du fait de sa transparence et de ses propriétés, me permettra de traduire ce que j’ai en tête. Et par-dessus tout, il m’émeut profondément.

Je continue toutefois de travailler d’autres matières: terre, bronze, résines, plâtre, béton.

En janvier 2011, je décide de transformer en métier mon activité de sculpteur.

Perfectionnement

Afin de trouver des solutions à des problèmes techniques sur lesquels je bute, je vais m’immerger pendant quatre mois, de janvier à avril 2013, au CERFAV (Centre Européen de Recherche et de Formation aux Arts Verriers), à Vannes-le-Châtel.

J’y perfectionne ma connaissance et ma pratique. Quatre mois de plaisir quotidien.

Œuvres

Mes œuvres se trouvent maintenant chez des collectionneurs qui m’ont fait l’honneur de remarquer mon travail, et sont visibles en galeries.

Mon atelier, dans lequel je réalise l’intégralité de mes pièces, se trouve à Marseille dans le quartier des Cinq-Avenues. Je vous y recevrai avec plaisir

Commandes

Parallèlement à mes pièces personnelles, j’exécute des commandes, en différentes matières. Le verre présente en effet des limites liées en particulier aux contraintes mécaniques auxquelles sera soumise la pièce, à son poids et à son coût.
Exercice tout différent : imaginer puis mettre en forme un sujet imposé ; faire émerger le projet et la vision, au départ incomplètement formulée, du commanditaire. Tout en réalisant une oeuvre personnelle.

On peut voir à Marseille Nina qui est devenue « le chien de Saint Barnabé ».

Et toujours, tenter de donner à rêver.
La sculpture est une entreprise d’expression et de séduction.

Inscrit à la Maison des Artistes sous le n° C980710   –  SIRET 32654086100100
Membre du Syndicat National des Sculpteurs et Plasticiens (SNSP)
Sociétaire de la Société Nationale des Beaux-Arts (SNBA)